Don d’ovocytes

Vous souhaitez donner du « bonheur », vous êtes âgée de moins de 37 ans, en bonne santé, voici quelques informations pratiques:

Pour les donneuses sans enfant, sachez qu’une partie de vos ovocytes pourra être conservée à votre bénéfice.

Première visite

Entretien médical avec un Gynécologue-Obstétricien. Cet entretien va permettre d’informer la donneuse sur les principes et les modalités du don (hyperstimulation et ponction ovarienne) et d’évaluer son état de santé. Toutes les données relatives au don sont anonymisées et  sécurisées.

Rendez-vous à prendre auprès du secrétariat du Pr Sagot au 03. 80. 29. 38. 52.

Pièces à fournir lors du premier rendez-vous:

•Carte d’identité
•Livret de famille
•Carnet de santé des enfants
•Carte de groupe sanguin

Entretien sage-femme

Cet entretien personnalisé va permettre de programmer le bilan de la réserve ovarienne qui sera réalisé au 3ième jour du cycle.

Si la donneuse le souhaite elle peut rencontrer une des psychologues du centre. Dans la situation où la donneuse est sans enfant, cet entretien est obligatoire.

Deuxième visite

Cette deuxième visite programmée au 3ième jour du cycle permet à la sage-femme référente de réaliser le bilan de la réserve ovarienne:

Une échographie gynécologique en échographie 2D/3D,

Et des examens sanguins

•au 3ième jour du cycle permettant de réaliser un bilan hormonal dont les résultats permettront au gynécologue de prescrire un protocole de stimulation ovarienne adapté
•un caryotype (analyse des chromosomes)
•le statut sérologique (HIV, Hépatites B et C, TPHA-VDRL, HTLV1 et CMV)
•la détermination du groupe sanguin 

Troisième visite

La sage-femme référente lors de cette 3ième visite explique à la donneuse la programmation personnalisée de la stimulation ovarienne selon les modalités définies par le gynécologue, de la surveillance et de ses disponibilités et s’assure du consentement de la donneuse. Une consultation avec un anesthésiste du CHU de Dijon en vue de la ponction des ovaires sera réalisée lors de cette 3ième visite de même qu’un entretien avec un biologiste.

La  stimulation des ovaires dure 10-12 jours. Elle peut-être réalisée par la donneuse ou par une infirmière grâce à des injections sous cutanées quotidiennes. Ce traitement est très allégé par rapport aux stimulations réalisées pour la fécondation intraconjugale puisque la ponction n’est pas suivie d’un transfert d’embryon. Il s’agit toujours d’un protocole court, précédé de la prise de comprimés de Provames avec un déclenchement non pas par de l’Ovitrelle mais par du Décapeptyl 0,1 ce qui annule les risques de complications à type de syndrome d’hyperstimulation grave des ovaires et permet un retour au volume normal des ovaires en quelques jours seulement. Pour des informations complémentaires consulter la rubrique stimulation ovarienne.

La ponction, habituellement réalisée sous anesthésie locale, ne nécessite que quelques heures dans le service.

 Une surveillance de la stimulation (échographie et prise de sang) est indispensable pour évaluer la bonne réponse au traitement. Ce suivi va permettre de déterminer le jour du déclenchement de l’ovulation. La ponction des ovaires aura lieu 36H plus tard afin d’obtenir des ovocytes matures. Pour des informations complémentaires consulter la rubrique ponction ovarienne.

Dans la situation où la donneuse est sans enfant, une partie des ovocytes sera conservée à son bénéfice si elle le souhaite. Les modalités seront expliquées en consultation.

Le don d’ovocytes est gratuit, cependant un remboursement des frais engagés (frais de déplacement) est pris en charge par le centre. Les justificatifs ainsi qu’un RIB, sont à remettre auprès du secrétariat du CECOS.