Insémination Intra-Utérine

En pratique

Cette insémination est habituellement associée à un traitement hormonal chez la femme, dont le but est de favoriser le développement d’un voir deux ou trois follicules ovariens contenant l’ovocyte et de déterminer le moment de l’ovulation (déclenchement de l’ovulation) et par conséquent de l’insémination.  Ce traitement sera prescrit, expliqué et programmé par le Gynécologue spécialisé du centre lors d’une consultation. Le 1er jour des règles la patiente doit prendre contact avec le secrétariat pour prévenir le service qu’elle démarre son traitement. Une surveillance du développement folliculaire (échographie et prise de sang non à jeun) est ensuite nécessaire et sera réalisée aux environs du 9ème jour du cycle et répétée si nécessaire.

Le jour de l’insémination

Le sperme est recueilli par masturbation au laboratoire de Biologie de la Reproduction (non à jeun avec de préférence un rapport sexuel le jour du déclenchement de l’ovulation et nécessité de bien boire dans les trois jours qui précèdent). Un deuxième prélèvement de sperme est quelque fois nécessaire, de ce fait le patient doit impérativement rester joignable. Le sperme est ensuite préparé afin de sélectionner les spermatozoïdes les plus fonctionnels.

Les spermatozoïdes ainsi sélectionnés seront ensuite introduits dans l’utérus de la femme via un cathéter souple. Cet acte est indolore et sera réalisé le midi, de préférence par le gynécologue qui a pris en charge le couple. La visualisation du passage du col de l’utérus est réalisée par une échographie et nécessite que la vessie soit pleine au moment de l’insémination.

Le patient doit prévoir de rester disponible pour le laboratoire, une partie de la matinée (sur place ou au téléphone) au cas où un nouveau recueil de sperme s’avère nécessaire.

A chaque étape une vérification de l’identité sera réalisée à l’aide des cartes d’identité ou passeports.

Les spermatozoïdes mobiles remonteront ensuite vers les trompes à la rencontre de l’ovocyte. La fécondation se fait ainsi in vivo puisqu’elle a lieu dans les trompes de la femme.

Un test de grossesse sera réalisé par un dosage de l’hormone de grossesse (bhCG) sur une prise de sang (non à jeun dans le laboratoire au choix de la patiente) 14 jours après l’insémination (ordonnance remise au moment de l’IIU).