Phases préparatoires

Consultations dans le centre

Dans notre centre, les différentes consultations auprès du Gynécologue spécialisé dans les traitements médicaux et chirurgicaux de l’infertilité conjugale et/ou du Biologiste ont pour but de :

  • Préciser les indications d’un traitement par AMP
  • Vérifier l’absence de contre-indication à un tel traitement
  • Indiquer les principes, les contre-indications, les chances de succès potentielles des différents traitements d’AMP de même que leurs risques possibles pour les deux conjoints

En pratique

Votre première consultation auprès du Gynécologue spécialisé a pour objectifs :

D'écouter vos demandes, attentes, antécédents et traitements déjà effectués,
De préciser les examens nécessaires pour les deux conjoints, afin de diagnostiquer la ou les causes d’infécondité de votre couple (voir la page bilan féminin et masculin),
De vous indiquer les différentes possibilités de prise en charge thérapeutique avec les contraintes, les risques potentiels et les chances de succès en terme de grossesse, et surtout d’un accouchement d’un enfant en bonne santé,
De s’accorder avec vous sur le respect des mesures d’optimisation des chances de grossesse par AMP, qu’il s’agisse
 
pour vous, Madame :
  • De votre âge, très déterminant pour la réserve folliculaire des ovaires, pour les risques d’échec d’implantation embryonnaire et de fausse couche spontanée,
  • De votre poids : le surpoids et surtout l’obésité réduisent les taux d’implantation et augmentent les risques de fausses couches spontanées,

Et pour tous les deux :

  • de l’exposition au tabac, cannabis, alcool

Sachez que le service propose une consultation de tabacologie (demandée par votre médecin ou à votre initiative) dès le début de la prise en charge les mardis et vendredis après-midi. Cette consultation peut avoir lieu en couple ou en individuel auprès d’un sage-femme tabacologue, Mme Isabelle Hance (RDV à prendre auprès du secrétariat : 03.80.29.36.14).

En effet le tabac peut être responsable: d’une augmentation des doses du traitement hormonal, d’une altération de la fonction ovarienne, de la spermatogenèse, d’un défaut d’implantation de l’embryon et également du risque de fausse couche. Cette consultation permet un accompagnement et favorise la motivation de la demande d’arrêt du tabac.

Aucun traitement de Fécondation In Vitro ne pourra être initié dans le service si vous êtes âgée de plus de 42 ans, si votre indice de masse corporelle dépasse 32 ou si votre sevrage tabagique n’est pas obtenu et aucun traitement d’AMP ne sera initié si vous êtes, monsieur, âgé de 60 ans et plus.

Cette première consultation sera suivie par une seconde consultation dite « de synthèse » avec les résultats de l’ensemble des examens prescrits. Elle sera l’occasion de répondre à vos questions et de vous expliquer les procédures du ou des traitements d’AMP les plus adaptés pour vous et de vous rappeler qu’une grossesse spontanée est toujours possible entre deux cycles de traitement d’AMP et que la poursuite de votre vie de couple ne doit jamais être remise en question, quel que soit la cause identifiée de votre infertilité.

Une consultation auprès d’un Biologiste spécialisé dans les traitements d’AMP sera parfois nécessaire. Elle est dédiée plus spécifiquement à l’évaluation approfondie de l’infécondité masculine (fiche bilan masculin).

Demande d’exonération du ticket modérateur :

Un certificat de demande d’exonération du ticket modérateur pour infertilité va vous être remis par le Gynécologue ou médecin Biologiste du centre ou par votre Gynécologue ou médecin traitant. Vous devez le remplir et l’envoyer au médecin Conseil de votre Caisse d’Assurance Maladie. Vous recevrez l’accord de prise en charge à 100% des examens et des traitements de stimulation de l’ovulation dans un délai maximum d’un mois (gardez-le avec vous car il vous sera demandé pour toute consultation ou hospitalisation).

Le médecin Conseil donne son accord pour une durée de une ou plusieurs années. Quelques mois avant l’expiration de cette exonération, vous devez en demander la prolongation auprès du centre d’AMP ou de votre médecin Traitant.

Réunion de concertation multidisciplinaire

Les différents éléments de votre dossier sont étudiés de façon collégiale lors de la réunion hebdomadaire d’AMP.

Les modalités pratiques de votre traitement sont fixées lors de cette réunion par le Pr Sagot et le Pr Fauque, et si nécessaire par le Pr Michel.

Demande d’entente préalable

A la suite de cette réunion multidisciplinaire, les Pr Sagot et Pr Fauque vous adressent par courrier la demande d’entente préalable spécifique aux 6 tentatives d’IIU ou 4 tentatives de FIV ou ICSI (différente du 100% que vous possédez déjà).

Celle-ci permet la prise en charge à 100% des IIU (de la préparation de sperme à son  insémination dans la cavité utérine) ou de la FIV+/-ICSI (du prélèvement des ovocytes en vue de FIV+/-ICSI jusqu’au transfert d’embryons). Elle est co-signée par les deux médecins accrédités par le Ministère en tant que responsables des activités d’AMP: Pr Sagot (Gynécologue-Obstétricien) et Pr Fauque (Médecin Biologiste).

Vous devez la compléter et l’envoyer à votre Caisse d’Assurance Maladie dans les 3 semaines qui suivent. La Sécurité Sociale ne rembourse que 6 tentatives d’IIU et 4 tentatives de FIV+/-ICSI. Dans le cadre des FIV/ICSI, ne sont décomptées que les tentatives au cours desquelles une ponction des ovaires ET un transfert embryonnaire sont réalisés. Les échecs de fécondance (absence d’embryon), les tentatives où les embryons sont « non-transférables » et le transfert d’embryons décongelés ne sont pas inclus dans ce décompte.

La naissance d’un enfant, permet à nouveau d’obtenir la prise en charge à 100% de 6 IIU ou 4 FIV/ICSI.

Avant toute réalisation d’une tentative de FIV+/-ICSI :

  • vous bénéficierez en couple, d’une consultation auprès d’un Biologiste afin de vous expliquer les aspects techniques de votre prise en charge et de recueillir votre consentement,
  • Madame, bénéficiera d’un entretien auprès d’une sage-femme du centre afin d’aborder les modalités pratiques ainsi que la planification du traitement de stimulation ovarienne,
  • et une consultation avec un anesthésiste du CHU de Dijon sera demandée pour Madame, dans le but d’aborder les modalités d’anesthésie lors du prélèvement des ovocytes, que celle-ci soit réalisée sous anesthésie locale ou sous anesthésie générale.